Assemblée générale : dimanche 5 novembre à 14h à la serre-culturelle d'Une Figue dans le Poirier. Merci de nous contacter pour vous inscrire en tant que participants.

Le jardin

Un jardin comestible

Depuis décembre 2015 dans les Hautes-Vosges, sur la commune du Girmont Val d’Ajol (88340), un jardin-forêt comestible s’installe sur 1,5 hectare, s’enracine dans l’espace et s’épanouit dans le temps. Le jardin possède plusieurs vocations : vivrière, environnementale, culturelle, scientifique, artistique, philosophique, philanthropique, pédagogique et sociale.


Parce que les méthodes de jardinage sont aussi expérimentales que la vie qui y est menée, Une Figue dans le Poirier aime définir son projet de la sorte. Ce jardin permet à tous -petits et grands- de :
  • (re)découvrir des méthodes actuelles, alternatives de la culture et régénération des sols
  • redonner une place d’honneur au végétal en montrant sa richesse, sa diversité et son utilité ;
  • permettre à la flore et faune sauvage locale de se (re)créer des habitats sur le site ;
  •  apprendre à gérer de manière responsable les ressources naturelles et énergétiques (eau, soleil, forêt) et penser un design de jardin global et efficace, donc permacole.
Ce design est de prime importance : chaque aménagement au jardin doit être réfléchi, afin de préserver la faune et flore sauvage et de trouver un équilibre entre besoins nourriciers et biodiversité. Chaque acte posé à une répercussion directe ou indirecte, locale ou diffuse. Prendre conscience de cela est possible, à partir du moment où l’on peut l’expérimenter et en tirer des conclusions.
Depuis janvier 2016, 350 plantes y ont été installées afin de faire émerger une forêt-comestible d’une grande diversité, composée d’arbres, arbustes, arbrisseaux et lianes d’essence locale (Pommiers, cerisiers, mirabelliers…) ou « exotique » (Kiwaïs de Sibérie, Nashis, Kakis…). Actuellement, le jardin comprend plusieurs zones potagères, des buttes pérennes de permaculture, deux serres de culture, un poulailler, un étang pédagogique, une zone humide, une pépinière de saules et une parcelle de forêt d’épicéas adultes.

Un jardin de vie multiculturel et intergénérationnel

Une Figue dans le Poirier est une association née en octobre 2015 d’un choix d’existence, d’une envie collective de renouer avec le plaisir simple de vivre au contact direct de la Nature et des êtres vivants. Imaginer un espace collaboratif où chacun peut venir y faire ses expériences, permettre aux néophytes d’apprendre auprès de professionnels et de passionnés, faire en sorte qu’une synergie s’établisse entre les générations, voilà l’origine d’Une Figue dans le Poirier et voilà ce qui motive ceux qui nous suivent dans cette aventure essentiellement humaine et respectueuse de soi et des autres.
Les enfants sont acteurs de ce projet. Leur enthousiasme et leur curiosité pour leur environnement direct est une source d’inspiration. Partager de véritables moments de vie, d’échange, de simplicité et de rêve, possible dans un cadre naturel calme, vivant et reposant, nous permet de tisser de nouveaux liens humains et peut-être de participer à la construction d’une société plus respectueuse et paisible.


Un jardin culturel

Ce jardin est aussi un lieu d'expression culturelle et artistique. Des œuvres et installations artistiques côtoient les légumes, les arbres fruitiers et même les grenouilles ! Ce lieu d'expression permet aux artistes professionnels -d'ici et d'ailleurs- et aux artistes en herbe de poser sur le jardin un regard poétique, d'interpeller et d'interroger sensoriellement et sensitivement les visiteurs.Une serre-atelier durable et chauffée est sortie de terre en novembre 2016 pour accueillir des artistes, des concerts, des ateliers liés à l’autonomie (vannerie, tricot, jardinage…), aux arts (arts plastiques, danse…) et à la découverte naturaliste. Du matériel scientifique et une bibliothèque ressource pour tous les âges seront à disposition du public dès le printemps 2017. Lauréate de l’appel à projets 2017 du Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges (PNRBV) « Initiatives solidaires avec la Nature », notre association va en outre construire dans la forêt durant le printemps 2017 une scène de spectacles vivants.

Un jardin (non)-pédagogique

« Quelle merveille de voir les enfants apprendre tout seuls, découvrir, explorer le monde, à leur rythme, sans contrainte, au rythme de leurs pulsions ! Et comme c’est simple ! On n’a rien à faire, on laisse faire. On laisse les choses se faire et ça arrive. On est en vacances tout le temps. »
BERGERON Léandre, Comme des invitées de marque, Ed. L’Instant Présent, avril 2014, p.67

Notre jardin a aussi vocation d'accueillir des enfants des écoles et d'instituts spécialisés. Au jardin, aucune pression ni but pédagogique n'est imposé ; les enfants sont uniques acteurs de leurs apprentissages et les adultes prennent la place de tuteurs, sur lesquels les enfants peuvent compter en cas de besoin. Les adultes ont pour rôle de les accompagner dans les différentes étapes de leurs découvertes naturalistes, artistiques et philanthropiques.
Notre objectif : donner des clefs de lecture pour mieux comprendre le monde environnant et mieux se connaître. L’objectif global de ce projet est de faire prendre conscience aux enfants qu’un jardin est un microcosme, qu’il fonctionne comme un écosystème régi par les lois naturelles universelles. Pour répondre aux besoins vivriers des Hommes, le jardin doit connaitre un équilibre entre interventions humaines et l’épanouissement de la flore et faune sauvages.
Il est essentiel de permettre une (ré)appropriation de cette connaissance universelle par l'observation, l'expérimentation, l'interaction, le jeu et la dialectique. Apprendre en s'amusant, offrir une noble vulgarisation de ce savoir et le transposer artistiquement est notre philosophie.
Nous proposons une alternative à la sensibilisation à l’environnement traditionnelle, où l’apprentissage se veut spontané et où la joie et l’envie d’apprendre pour soi et ses intérêts propres se fait avec passion, simplicité et donc authenticité.