Semaine de repos pour les bénévoles permanents : nous serons de retour sur notre boite mail le 12 décembre ! Merci pour votre compréhension !

JARDINAGE | L'Urtica dioica, l'alliée naturelle des jardiniers !




Retour de cueillette. Alex et Lilian sont allés en quête d'orties fraîches pour pailler les buttes et zones de culture, afin de nourrir et enrichir le sol en lui apportant pleins de minéraux, d'azote, de potassium et de fer. 

La recette est toute simple : on cueille, on saupoudre généreusement et on laisse se décomposer le tout sous la pluie et le soleil. En effet, bien que piquantes, les orties sont vos meilleures alliées du jardin ! 
  • Avec fabriquez votre purin maison pour stimuler naturellement vos semis. Vos tomates, concombres et autres courges vont adorer !!! Recette : 1kg de feuilles, fleurs et tiges/10 litres d'eau. Laisser fermenter 8 à 10 jours. Si utilisé comme stimulant pour les jeunes plants et plantes un peu fébriles : pulvériser dilué à 5%. Si utilisé comme fertilisant et stimulant, pour booster la croissance des plantes et lutter contre la chlorose en fer : pulvériser dilué à 10%. Si utilisé comme stimulant des jeunes plants avant repiquage : en trempage dilué à 20%.
  • En macération, les feuilles de l'ortie produisent un excellent insectifuge (repousse les insectes) naturel contre les pucerons et les acariens. Recette : 100g de feuilles fraîches/litre d'eau. Laisser macérer 48h à température ambiante. Pulvériser pure ou diluée à 10%. Conseil : les macérations ne se conservent pas. Préparez donc de petites quantités à pulvériser tout de suite.
  • En décoction, les racines de l'ortie est super un fongicide (élimine les champignons). Recette : 50g de racines fraîches/litre d'eau. Diluer à 10%. Tremper les racines 24h dans 1l d'eau avant de passer à la casserole. Placer votre préparation sur le feu sans changer l'eau et en mettant un couvercle (pour que les composants volatils ne s'envolent pas). Porter doucement à ébullition, laisser bouillir pendant 20min, puis laisser refroidir. Filtrer le tout avant pulvérisation (diluée à 10%) le soir quand le soleil est couché ou un jour couvert. Comme les macérations, les décoctions sont à utiliser de suite ou peuvent être laissées 24h au frais. 



Alors à vos gants et en route pour la tambouille d'Urtica dioica !

***
Nous en profitons pour vous indiquer que les recettes ci-dessus proviennent de cet ouvrage très chouette et accessible à tous :
Brigitte LAPOUGE-DEJEAN, Serge LAPOUGE, Je prépare mes potions pour le jardin, Ed. Terre vivante, Mens, 2013

Merci à Claude de nous avoir passé la référence de ce "grimoire" très actuel !
Marjolaine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si vous ne parvenez pas à publier votre commentaire, n'hésitez pas à nous envoyer un message en utilisant le formulaire de contact. Merci.